Les financements & les financeurs

ASFONA est partenaire de tous les OPCA et OPCO de la formation continue.

 
ASFONA, grâce à ses relations permanentes et conventions en vigueur avec les financeurs, apporte les solutions techniques pour assurer la maîtrise des coûts de formations.

 
 
 

Suis-je finançable ?

 

Pour connaitre vos droits à la formation (CPF, CEC, CPP) : Mes droits à la formation

 

Financements VIVEA

 

A quelles conditions puis-je bénéficier d’un financement VIVEA ?

Pour pouvoir bénéficier d’un financement VIVEA, trois conditions sont nécessaires :

  • Etre ressortissant de VIVEA, c’est à dire régler une contribution formation annuelle à VIVEA collectée par la MSA

  • Etre à jour de sa contribution formation auprès de la MSA,

  • Etre en activité professionnelle.

Hormis pour le dispositif congé formation, les ressortissants de VIVEA perdent tout droit à la formation professionnelle continue à compter de leur sortie de la vie active (retraite, arrêt ou changement de l’activité).

 

Qui est contributeur VIVEA ?

VIVEA est le fonds d’assurance formation des entrepreneurs du vivant.

Vous êtes contributeur VIVEA dès lors que vous êtes un-e chef d’exploitation ou d’entreprise non-salarié, aide familial-e et conjoint-e collaborateur (quel que soit le régime juridique de la vie commune: mariage, pacte civil de solidarité ou concubinage), cotisant-e de solidarité qui relève du régime agricole, des secteurs suivants :

  • Exploitations et entreprises agricoles (cultures, élevage, dressage, entraînement, activités touristiques implantées sur ces exploitations) ;

  • Entreprises de travaux forestiers (sauf exploitants forestiers négociant en bois) ;

  • Entreprises de travaux agricoles (y compris création, restauration et entretiens de parcs et jardins, c’est-à-dire les entreprises du paysage) ;

  • Entreprises du secteur du cheval. En effet, la loi de finances 2004 et la loi sur les territoires ruraux rattachent les professionnels du cheval (sauf ceux du spectacle et les loueurs d’équidés sans entretien ni préparation) au secteur agricole. Les non-salariés de ces entreprises sont donc ressortissants de VIVEA.

 

Depuis la loi du 17 décembre 2008, le conjoint du chef d’exploitation participant aux travaux ou exerçant une activité régulière sur l’exploitation doit opter pour l’un des « statuts » suivants : collaborateur du chef d’exploitation, salarié ou chef d’exploitation (Article L732-34 et L.321-5 du code rural). Les conjoints ayant opté pour le statut de «collaborateur du chef d’exploitation ou d’entreprise agricole » ou celui de « chef d’exploitation ou d’entreprise agricole » sont ressortissants de VIVEA.

Les personnes engagées dans une démarche d’installation dans ces secteurs d’activité peuvent être considérées par VIVEA comme des ayants droit sous certaines conditions.

 

Pour en savoir plus sur votre éligibilité : téléchargez la plaquette d'information (PDF) ou RDV sur le site VIVEA

Procédures à suivre et modalités de financement

Qui peut faire la demande de financement ?

C’est l’organisme de formation qui fait la demande de financement auprès de VIVEA.

 

VIVEA prend-il en charge la totalité des frais de formation ?

VIVEA peut prendre en charge partiellement ou totalement les frais pédagogiques de votre formation. VIVEA rembourse vos frais de formation directement à l’organisme de formation. Cela vous évite d’avoir à avancer l’argent et ensuite de demander le remboursement. Il s’agit du principe de  la subrogation. Une partie peut cependant rester à votre charge, dans ce cas l’organisme de formation l’appelle directement auprès de vous mais en informe VIVEA.

Chaque agriculteur, contributeur VIVEA, dispose au maximum de 2 000 € de prise en charge par an pour se former :
– Ce crédit est disponible sur l’année civile, de janvier à décembre ;
– Une formation commencée en année N peut se terminer en mars de l’année N+1 ;
– Le crédit n’est pas reportable d’une année sur l’autre.

Cliquez ICI pour savoir comment connaitre votre crédit disponible sur vivea.fr ou sur l’appli VIVEA Nouveau

Vous pouvez aussi bénéficier d’un crédit d’impôt, calculé sur la base du SMIC horaire dans la limite de 40 heures par an pour toute formation financées ou non par VIVEA.